Cette fois, c’est dans le sud-est de l’Angleterre et plus précisément dans le comté d’East Sussex que nous allons nous rendre. Un week-end à Brighton, c’est ce que Jonathan Frank propose aujourd’hui.

Les origines de la popularité.

C’est à un médecin, le Docteur Russel, que Brighton doit sa popularité. C’est lui qui a vanté les bienfaits des bains de mer à Brighton vers le milieu du 18ème siècle. Plus tard, le Prince Régent, futur George IV a accordé son patronage à la ville. En effet, c’est à Brighton qu’il aimait se reposer et c’est ici qu’il a fait construire le dispendieux et très extravagant Pavillon Royal qui est aujourd’hui un des emblèmes de la ville. Brighton est alors devenue une destination à la mode et plus encore avec l’expansion du chemin de fer. Brighton est dès lors devenue la station balnéaire favorite de la bourgeoisie londonienne.

Un week-end à Brighton, ça commence avec le Brighton Pier.

A l’origine, il y avait deux jetées. Construite en 1866, West Pier était composée de trois parties dont une salle de concert et un théâtre. Pour des raisons de sécurité, l’ensemble a été fermé au public en 1975. En 2002 et 2003, une tempête et deux incendies ont eu raison de West Pier. Ne restait plus alors que Brighton Pier.

Brigthon West Pier

Brigthon Pier est avec le Pavillon Royal un véritable emblème pour la ville. Immanquable lorsqu’on se balade sur le front de mer, c’est plus qu’une simple jetée. C’est quasiment un parc d’attraction à lui seul. Inauguré en grande pompe le 20 mai 1899. Dès 1905, des machines de jeu y sont installées et en 1932 des auto tamponneuses et une grande roue font leur apparition. Dans les années 80, des machines d’arcade plus moderne telle que Space Invaders  prennent la place des machines traditionnelles. Le soir, lorsque vient la nuit, ce sont 67000 ampoules longue durée et basse consommation qui illuminent Brighton Pier. On est très loin des 3000 ampoules du soir de l’inauguration.

Brighton Pier

Un amusement park so british.

Brigthon Pier Turbo

Aujourd’hui, c’est un véritable champ de foire qui s’est installé à l’extrémité de Brigthon Pier. Crazy Mouse, Turbo Coaster sont des attractions  à sensations, mais les plus jeunes y trouvent aussi leur compte. Le tout dans une atmosphère typiquement britannique. Pour profiter des attractions, Brighton Pier propose des bracelets à la journée (17,50 £ par adulte et 10,00 £ pour les enfants de moins de 1,20 m).

Brighton Pier et le Fish & Chips.

Brigthon Pier Fish & Chips

Outre les attractions, il est possible de manger sur Brighton Pier. De nombreux restaurants et kiosques sont disponibles. Visiter la jetée dans déguster un Fish & Chips n’est sérieusement pas envisageable. Heston Blumenthal, cuisinier britannique renommé ayant 3 étoiles au Michelin, a en effet déclaré que Brighton Pier était la maison spirituelle de cette spécialité d’outre-Manche.

Depuis 2016, à l’emplacement de l’entrée de West Pier, s’érige la British Airways I360. Haute de 162 mètres, c’est une tour d’observation qui offre une vue à 360° sur Brighton, la Manche et si le temps le permet sur l’île de Wight.

Les Lanes

Les lanes à Brighton

Passer un week-end à Brighton, sans visiter les Lanes est tout simplement inconcevable. Les Lanes, c’est l’âme de Brighton. C’est un ensemble historique de ruelles étroites réputées pour leur boutiques vintage et magasins de bijoux et d’antiquités. Elles ont vu le jour à la fin du 18ème siècle. C’est à cette époque que Brighton a gagné sa célébrité grâce aux supposés bénéfices des bains de mers vantés par le Docteur Russel.

On va dans les Lanes pour acheter ou simplement visiter. Les Lanes, c’est aussi l’endroit idéal pour faire une pose et prendre un verre ou déjeuner dans un des nombreux pubs.

Le Pavillon Royal.

Le Pavillon Royal à Brighton

Construit au 19ème siècle à l’initiative de l’extravagant Prince Régent, futur George IV, le Pavillon Royal vaut une visite. Mais avant, replaçons un peu cet extravagant Prince Régent dans son contexte.

George, Prince de Galles et premier dans l’ordre de succession au trône était gentiment surnommé par son père, George III, le fils obèse. Dès 1788, des parlementaires veulent lui confier la régence du pays. Son père souffre en effet de crise de folie qui le rendent parfois incapable de gérer les affaires courantes du royaume. Faute d’accord entre les groupes et la santé du roi s’améliorant, le projet n’aboutit pas.

Le prince de Galles vivait avec faste et accumulait les dettes en organisant des fêtes somptueuses. Toutefois, son père accepta de payer les dettes du fantasque rejeton, à condition qu’il épouse sa cousine. Pourtant, outre son mariage et sa maîtresse officielle, il continuait à accumuler les conquêtes. En 1810, le roi rechute. Enfin, le parlement accorde la régence au prince de Galles en 1811.

De la fermette à la résidence royale.

Dès la fin du 18ème siècle, alors qu’il n’était encore que Prince de Galles, George loue une modeste résidence à Brighton. Loin de la cour de Londres, il peut y mener en toute discrétion son idylle avec Maria Fitzherbert, catholique et veuve à deux reprises. Le temps passe et le pavillon s’agrandit. En1815, alors qu’il est Régent, qu’il confit à John Nash le soin de repenser la résidence royale. Le résultat est stupéfiant. Le pavillon royal tel qu’on le connait aujourd’hui prend forme.

Si l’extérieur est, par son style indo-islamic, pour le moins surprenant, l’intérieur est somptueux ! On ne peut réellement pas passer un week-end à Brighton sans le visiter. Chaque pièce est simplement éblouissante. De la salle des banquets aux chambres,  sans oublier le splendide salon de musique, tout n’est que luxe et opulence. Les styles de mélangent et les couleurs flamboient.

Sealife Center pour compléter un week-end à Brighton.

Sealife Center Brighton

Enfin, pour compléter ce week-end à Brighton, surtout avec des enfants, une petite visite à Sealife Center s’impose. Sealife Center est une attraction appartenant au groupe Merlin Entertainments. Sealife Center se trouve sur Marine Parade, à deux pas de Brighton Pier. Il s’est installé dans l’ancien Aquarium de Brighton datant de la seconde moitié du 19ème siècle. Sealife a su utiliser les arcades du bâtiment pour mettre en scène ses différents aquariums.

En tant que membre du groupe Merlin Entertaiments, Sealife Center participe régulièrement à des opérations marketing avec des grandes marques. Ainsi, pour l’achat de céréales Kellog’s ou de barre chocolatée Cadbury, il est fréquent d’obtenir des bons de réduction du style « pour un acheté, un offert ». Un petit tour au supermarché du coin s’impose !

Brighton gay friendly.

Brighton Capitale LGBT

La communauté LGBT de Brighton figure parmi les plus importante du Royaume-Uni et ce depuis le 19ème siècle. Parfois, on lui donne le titre de capital gay du royaume. Pour les noctambules, Brighton propose de nombreux bars, pubs et discothèques. Le premier week-end du mois d’août, c’est à Brigthon qu’est organisée chaque année la plus grande gay pride du pays.  Toutefois, devant le succès de l’événement, les hôtels sont pris d’assaut et certains imposent même la réservation de deux nuits minimum. Pour l’occasion, il est important de réserver très tôt.

D’autres lieux à visiter dans le sud-est de l’Angleterre.

Brighton