Une petite visite guidée de Londres, ça vous dit ?

Que diriez-vous de faire une petite balade à pied pour découvrir le centre de Londres ? Une petite visite guidée de Londres rien que pour vous. Le circuit que je vous propose fait un tout petit peu plus de quatre kilomètres. Pour commencer, présumons que cette promenade commence vers 10h00 depuis la station de métro Embankment. Ready, steady, go !

Suivons la direction Embankment Pier pour sortir de la station. En sortant de la gare, empruntons les marches à droite. Elles vont nous permettre de  traverser la Tamise par Golden Jubilee Bridge en direction de South Bank. Ce pont piétonnier inauguré en 2002 a été baptisé ainsi pour célébrer le cinquantième anniversaire de l’accession au trône de la Reine Elizabeth II.

London Eye et County Hall.

 

London Eye et County Hall

London Eye et County Hall

Sur l’autre rive, prenons à droite vers London Eye. Cette grande roue a été construite entre 1998 et 1999. Elle comporte 32 nacelles et s’élève à 135 mètres de haut. Il faut environ 30 minutes à chaque nacelle pour faire un tour complet. Prévue à l’origine pour commémorer le nouveau millénaire et fonctionner pendant cinq ans seulement, London Eye est aujourd’hui devenue une attraction permanente, à l’instar de la Tour Eiffel, et un point de repère au même titre que des monuments plus anciens. En chemin, nous croiserons certainement des artistes de rue qui haranguent la foule à la recherche de spectateurs.

Avant de traverser le fleuve dans l’autre sens, passons devant le County Hall. Ce bâtiment imposant a jadis été le siège du London County Council, puis du Greater London Council démantelé en 1986 par l’administration Thatcher. Aujourd’hui, le bâtiment accueille différentes entreprises et attractions telles que le London Sea Life Aquarium, le London Dungeon, des hôtels et des musées. La vue du pont et du Palais de Westminster est ici imprenable !

Westminster Bridge et Big Ben.

 

Westminter Bridge et Big Ben

Westminter Bridge et Big Ben

Traversons de nouveau la Tamise par Westminter Bridge. Ce pont ouvert en 1862 est de style purement victorien. Il est aussi un lieu de prédilection pour les jeux illégaux. Nombreux sont ceux qui se livrent ici à des jeux de bonneteau. Droit devant se dresse Big Ben, ou devrais-je dire la tour Elizabeth ! La tour de l’horloge des Maisons du Parlement ne s’est en vérité jamais appelée Big Ben.  Avant d’être rebaptisée à l’occasion du jubilé de diamant de la souveraine en 2012, la tour portait le nom de Clock Tower ou St Stephen Tower. Big Ben est en réalité le surnom de la cloche de 13,5 tonnes. On le doit probablement à Sir Benjamin Hall, homme de forte corpulence (en quelque sorte le gros Ben), qui supervisa les travaux de reconstruction du parlement.

Il faut faire un choix ! Remontons Whitehall.

A partir de là, une alternative s’offre à nous. Soit nous prenons la gauche ou alors la droite. Aujourd’hui, c’est à droite que nous irons. Nous reviendrons un autre jour pour découvrir le reste. Et nous voilà sur Whitehall qui s’étend de Parliament Square à Trafalgar Square et porte le nom du Palais de Whitehall, dont il ne subsiste aujourd’hui que Banqueting House. L’artère regroupe plusieurs ministères parmi lesquels le ministère de l’économie et des finances (HM Treasury et HM Revenue and Customs) , le ministère des affaires étrangères (Foreign Office), le ministère de la défense (Ministry of Defence) et derrière ses lourdes grilles noires le 10 Downing Street, la résidence du Premier Ministre.

Les Horseguards - Lifeguard

Les Horseguards – Lifeguard

Remontons du côté gauche de l’avenue. A mi-hauteur arrêtons-nous un instant devant House Guards pour prendre en photo les Blues and Royals en tunique bleue ou les Life Guards en tunique rouge. Là encore, nous pourrions traverser la cour et passer sous la voûte, mais gardons ça pour la prochaine fois.

Que serait une visite guidée de Londres sans Trafalgar Square.

 

Trafalgar Square

Trafalgar Square

Continuons vers Trafalgar Square. Déjà au loin, nous apercevons la Colonne Nelson. De style corinthien et d’une hauteur de 44 mètres, elle célèbre l’Amiral Horatio Nelson dont la statue en granite domine la place du haut de ses 5,5 mètres. En bas de la colonne, les quatre bas-relief représentent des batailles menées par Nelson pour trois d’entre-eux (la bataille du Nil, de Cap Saint-Vincent et de Copenhague) et le quatrième la mort de l’Amiral lors de la bataille de Trafalgar à bord de son navire le HMS Victory. Notons que le bronze à partir duquel ils sont faits provient des canons pris aux Français. Autour de la colonne, quatre lions en bronze prennent fièrement la pose.

National Gallery

National Gallery

Plaçons-nous maintenant à côté de la statue équestre de Charles 1er, considérée comme le centre géographique de Londres. Au-delà de la place, quand nous tournons le dos à Whitehall se trouve la National Gallery. C’est un musée qui abrite des œuvres antérieures au 20e siècle. La construction du bâtiment a été achevée en 1838. Sur la droite, lorsqu’on fait face à la National Gallery, on aperçoit l’église anglicane St-Martin des Champs construite en 1721. Enfin, derrière nous se dresse l’Arche de l’Amirauté construite en 1911 à l’initiative d’Edouard VII  et en mémoire de sa mère, la Reine Victoria. Au-delà de l’arche, le Mall conduit vers le Palais de Buckingham, la résidence royale, que nous découvrirons un autre jour.

Leicester Square et Piccadilly Circus.

 

Piccadilly Circus

Piccadilly Circus

A gauche de la Nationale Gallery, direction Leicester Square, via Whitcomb Street. Leicester Square a récemment été réorganisée et accueille régulièrement des manifestations très variées. Entourée par une multitude de complexes de cinéma, c’est également un lieu fréquenté par les amateurs du septième art. En période de Noël, quelques chalets donneront l’illusion d’un marché de Noël. C’est aussi à partir de Leicester Square que la féerie de Noël ravira tous ceux qui sont venus pour découvrir les illuminations de la capitale anglaise.

Justement, direction Piccadilly Circus en passant par Swiss Court. Au passage, admirons Glockenspiel, seul vestige du Swiss Center démoli en 2008 pour faire place à la boutique M&M’s. En quelques minutes, nous arrivons sur Piccadilly Circus, célèbre dans le monde entier pour son mur d’enseignes qui s’illuminent depuis 1908. N’oublions surtout pas la statue d’Eros ! En fait, il ne s’agit pas d’Eros, mais de son frère Anteros auquel on a donné le nom d’ange de la charité chrétienne en hommage à Lord Shaftesbury, homme politique et philanthrope de l’époque victorienne.

Regent Street et Carnaby Street.

 

Carnaby Street

Carnaby Street

Plus que quelques pas et nous arrivons sur Regent Street. Pendant les fêtes, c’est ici que les illuminations les plus gigantesques de Londres sont installées. Comédies musicales du West End ou superproductions d’Hollywood, à chaque année son thème et son sponsor. Avec ses façades monumentales et majestueuses, Regent Street en impose. On la doit à John Nash l’architecte favori du Prince George, régent de 1811 à son couronnement en 1820. C’est aujourd’hui un lieu incontournable pour les mordus du shopping de luxe.

Sur la droite, le quartier de Soho, un quartier un peu chaud. D’ailleurs, tournons sur Beak Street à la découverte de Carnaby Street. Cette rue piétonne a acquis sa notoriété dans les années 1960 avec les hippies et le Swinging London, révolution culturelle menée par la jeunesse londonienne. A la hauteur du pub Shakespeare’s Head, regagnons Regent Street par Foulbert Place. Ce petit crochet nous a éloignés de Hamleys, un des plus anciens et des plus grands magasins de jouets au monde fondé en 1760. Il occupe sont emplacement actuel depuis 1881. Revenons un peu en arrière pour le découvrir. Sinon, continuons vers Oxford Circus et sa station de métro.

Disons que c’est ici que ce termine notre visite guidée de Londres. Du moins pour cette fois ! A notre gauche et à notre droite, c’est Oxford Street. Le temple du shopping ! A vous de voir si vous voulez tenter l’expérience et suivre la horde d’acheteurs frénétiques.

On remet ça bientôt ?

J’espère que vous avez apprécié cet article et qu’il vous aidera à préparer votre prochaine escapade à Londres. Pour ma part, je suis déjà en train de vous concocter une nouvelle visite guidée de Londres et c’est avec plaisir que je vous la ferai partager dans un prochain article. Je prépare également quelques articles connexes pour revenir de manières plus détaillée sur les sites et les monuments que j’ai mentionné dans cet article. See you soon !

Un jour Londres épisode 2.

Londres