Plopsaland La Panne, premier parc de Belgique.

Depuis son rachat en 1999 par le groupe Studio 100, Plopsaland La Panne n’a pas ménagé ses efforts pour devenir le premier parc d’attraction de Belgique. Après les abeilles de Meli Park, bienvenue aux lutins de la série Plop, produite par le groupe. Dès lors, Plopsaland La Panne n’a eu de cesse d’innover. C’est grâce à des acquisitions majeures que le  parc a renforcé sa position de leader. D’abord, « Anubis the ride » en 2009, puis « Heidi the ride » en 2017 sont aujourd’hui des atouts incontestables.

Plop, la mascotte de Plopsaland La Panne

Un parc qui innove régulièrement.

Mayaland

Lorsqu’on arrive à Plopsaland La Panne,  l’entrée monumentale en jette vraiment ! A l’intérieur du parc, la musique nous plonge dans l’ambiance. Puis, au fur et à mesure qu’on avance, on va de découvertes en découvertes. A commencer par « Mayaland », basé sur le personnage de Maya l’abeille, inauguré en 2011 et destiné au jeune public.

Wickieland  La grande vague

Deux ans plus tard, Plopsaland récidive avec la création de « Wickieland » et son héros Vic le viking. En prime, des sensations sur «La grande vague !

Plopsaland La Panne joue dans la cour des grands.

Anubis the Ride

Pour son dixième anniversaire, c’est avec «Anubis the ride » que le parc marque un grand coup. Il s’agit de montagnes russes lancées avec looping et vrilles au menu. Encore deux ans plus tard, grâce à « Heidi the ride » en 2017, le parc peut rivaliser avec ses concurrent. Pour «Anubis the ride », des montagnes russes lancées, loopings et vrilles sont au menu.

Heidi the ride

Sur « Heidi the ride », on goûte aux sensations des montagnes russes en bois. Le moins que l’on puisse, c’est que ça décoiffe. La construction de « Heidi the ride », s’est accompagné de l’arrivée d’un charmant petit village de chalets suisses.

Des grands classiques pour bien s’amuser.

Rox Flyer

Toute la journée, les attractions familiales s’enchaînent. Le « Dragon », même les classiques « Troncs d’arbres » ont à Plopsaland un goût d’aventure un peu meilleur qu’ailleurs (deux montées au lieu d’une, donc deux descentes dont une en deux temps).

D’autres attractions sont tout aussi trépidantes. Le « Bateau Pirate », le rafraîchissant « Super Splash », le « Rollerskater », le « Rox Flyer » (des chaises volantes à 68 mètres de haut). L’attente est parfois très longue au « Super Splash ». Donc, il est préférable de faire cette attraction dès l’ouverture.

Super Splash et Bateau Pirate

Pour la saison estivale, Plopsaland La Panne fait nocturne les samedis. Lors des nocturnes, un joli feu d’artifice est tiré. Rendez-vous sur la place du village.

Comme son nom l’indique, le parc d’attraction se trouve à La Panne (De Panne), à 65 kilomètres de Calais, 23 kilomètres de Dunkerque, 80 kilomètres de Lille.

Mise à jour du 25 juillet 2019 : nouvelle visite à Plopsaland La Panne

2019 marque le 20ème anniversaire de Plopsaland La Panne. Pour l’occasion, pas de célébration en grande pompe, ni de grande nouveauté. Juste du home staging au niveau des troncs d’arbres, une attraction populaire du parc. En 2019, le parcours devient « Dino Splash ». Attention SPOILER.

Dino splash : Nouveau à Plopsaland La Panne en 2019

En elle-même, l’aventure n’a absolument pas changé, si ce n’est son décor. Toutefois, on peut regretter que tout ou presque soit visible de l’extérieur. Mis à part le cratère en fusion du volcan, les décors ne cachent rien de particulier. En revanche, la file d’attente est plutôt bien conçue. En effet, contrairement à l’ancienne attraction, elle est linéaire (exit le coral final) et se mêle au parcours du  « Dragon ». C’est bien pour passer les 45 minutes de queue (la plus longue du parc).

Roller Skater K3

Plus loin, côté home staging, le « Roller Skater » lui aussi change de look. Cependant, rien de bien exceptionnel, juste de la cosmétique !

Plus de nocturnes.

Dans le rayon nouveauté, c’est fini pour les nocturnes du samedi. Toutefois, en ouvrant la plupart des mercredis de juillet et d’août, ainsi que les vendredi du mois d’août, le parc offre plus de chance de profiter longtemps des attractions et pourquoi pas d’assister au feu d’artifice. Cependant, le show pyrotechnique peut être pas annulé au dernier moment. Cela a été le cas en cette magnifique journée de juillet. En effet, il a été annulé à cause de mauvaise raisons climatique. A dire vrai, je connais plus d’une commune française qui rêveraient de telles conditions le 14 juillet !

Pour terminer, une mini parade fait sont entrée avec les personnages du parc défilant dans des cabriolets du sponsor.

En conclusion, Plopsaland reste une valeur sûre pour les sorties en famille. On attend avec impatience les évolutions futures du parc.

D’autres parcs d’attractions.