Bobbejaanland : un parc d’attraction à deux heures de Lille.

A moins de deux heures de Lille par la route, Bobbejaanland est un vrai parc d’attraction familiale. Le parc est sorti de l’imagination d’un artiste belge, Bobbejaan Schoepen, fervent amateur de la culture d’Amérique du Nord. C’est aussi le complément idéal d’un week-end à Anvers, puisque qu’il se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la capitale flamande du diamant.

Peu de nouveautés, mais la réalité virtuelle et un show de cascadeurs.

Qu’on apprécie les sensations fortes ou pas, le parc offre à tous la possibilité de profiter pleinement de la journée. On trouvera de grands classiques tels que les bouées (El Rio), les bûches (La rivière sauvage) et une version indoor (Indian River) . Mais on appréciera aussi des rollercoasters (Bob Express et Okidoki) ou le monorail .
Bobbejaanland Dreamcatcher
On peut reprocher au parc de vivre sur ses acquis. Bobbejaanland n’a, en effet, pas connu de véritables nouveautés depuis maintenant plusieurs années. Au contraire de Plopsaland La Panne qui innove constamment. En revanche, le parc a su franchir le cap de la modernité en adaptant deux attractions de la fin des années 1980 à la réalité virtuelle. Ainsi, Revolution (Mount Mara en version VR) et Dream Catcher sont désormais des attractions réalisables en réalité virtuelle. La question, c’est avec ou sans lunette de réalité virtuelle. Il y a des pour et des puristes qui préfèrent les sensations originelles. A chacun de se faire une opinion d’autant que la technologie a parfois ses limites. Ainsi, on peut se présenter à Dreamcatcher et constater que les tours se font sans lunettes suite à un problème technique. Pire, on peut faire un tour sur Mount Mara (la plus grosse file d’attente du parc) et se retrouver telle Regan MacNeil le corps tordu, l’avant du quad et les genoux à droite. Pas top pour réaliser le tour confortablement.
Bobbejaanland Typhoon
Côté sensations fortes, Typhoon (grand frère de Saw à Thorpe) est un des premiers du genre au monde et procure une bonne dose d’adrénaline. Naga Bay, une des dernières « vraies » attractions du parc inaugurée en 2011 sous le nom de Dizz vaut également le détour. Pour le fun, on ne manquera pas de faire un détour dans le wagon de King Kong.

King Kong Bobbejaanland

Enfin, Bobbejaanland a pensé aux amateurs de moteurs vrombissants et de pneus qui crissent. Le show Wicked Wheels présente des cascades époustouflantes en voiture ou à moto pendant la période estivale.

Des snacks et des restaurants.

Côté restauration, Bobbejaanland propose de nombreux snacks, restaurants rapides ou self-service. Ils sont disponibles dans le parc (sept à travers le parc). Sans être excessifs pour un parc d’attractions, les tarifs sont tout de même dans la fourchette haute. Il vous en coûtera +/- 10€ pour le menu burger, frites et boisson. Il existe également une formule à volonté. Pour les rafraîchissements, si une bouteille de 50cl de soda est vendu 3 €, la bouteille d’eau Chaudfontaine de 50cl est vendue 2,95 € !!! Ca laisse songeur.

Bobbejaanland

Pin It on Pinterest

Share This